Description

Juriste fiscaliste

Au centre de compétences " Personnes physiques ", vous rejoignez une équipe dynamique et êtes en charge de dossiers juridiques complexes en matière de fiscalité des personnes physiques ainsi que de certaines personnes morales. Sont notamment concernées les questions liées aux problématiques d'assujettissement, de la fiscalité de la famille, de la fortune mobilière et immobilière, des salarié-e-s, de la prévoyance, de l'imposition à la source, des gains immobiliers, de l'impôt sur les successions, des trusts, d'exonérations, etc.
Outre les recherches en matière fiscale et la rédaction d'avis juridiques ou d'actes de procédure tant devant le tribunal cantonal que fédéral, vous menez aussi des entretiens avec des contribuables et des mandataires.
En matière d'impôt à la source, vous soutenez juridiquement les entités en lien avec ce domaine, collaborez à la mise à jour des documents émanant de l'administration et participez occasionnellement à des groupes de travail internes ou externes.


Titre universitaire de juriste, Master en droit, formation CSI I et IIa ou titres jugés équivalents exigés.
Expérience professionnelle de 5 ans dans le domaine fiscal, fiduciaire ou juridique.
Excellente capacité d'analyse, de synthèse et de rédaction.
Sens des responsabilités et esprit de décision.
Aisance relationnelle et facilité d'adaptation.
Bonne compréhension de l'allemand et brevet d'avocat, des atouts.


RENSEIGNEMENTS
Monsieur Patrick Grandjean

Responsable du centre de compétences " Personnes physiques "

Tél. 021 316 21 71


La Direction générale de la fiscalité, qui compte environ 900 collaborateur-trice-s, regroupe l'Administration cantonale des impôts (ACI) et le Registre foncier (RF). La mission de l'ACI consiste à percevoir les impôts directs communaux, cantonaux et confédéraux en taxant les contribuables, personnes physiques et morales. Quant au RF, il lui incombe de donner l'état des droits et charges sur les immeubles; sur cette base, il garantit notamment toute information liée à la propriété foncière dont il assure la diffusion. Il procède également à l'estimation fiscale des immeubles.