Description

Chef·fe d'un Office régional de placement (ORP)

Vous dirigez, organisez, soutenez et contrôlez le travail de l'ensemble des collaborateur·trice·s de l'Office régional de placement (ORP), en vue du placement rapide et durable des demandeur·euse·s d'emploi sur le marché du travail.
Vous êtes garant-e de la qualité et de la performance des services fournis aux demandeur·euse·s d'emploi et aux entreprises de votre région, dans le respect du cadre légal, des directives fédérales et cantonales.
Vous optimisez les processus de travail, les ressources et les compétences au sein de votre office en vue de l'amélioration constante de ses résultats.
En parallèle, vous suivez et conseillez des demandeur·euse·s d'emploi, avec pour objectif leur placement rapide et durable sur le marché du travail.


Titre universitaire ou diplôme d'une haute école spécialisée idéalement complété d'un brevet fédéral de conseiller-ère en personnel ou de spécialiste RH.
Expérience managériale confirmée de plusieurs années. Connaissance du tissu économique vaudois.
Personne pragmatique ayant fort attrait pour la performance sachant conjuguer l'atteinte d'objectifs qualitatifs et quantitatifs.
Organisé·e et enthousiaste, apte à travailler à un rythme soutenu et sachant susciter la motivation et l'adhésion des équipes.
Leadership et détermination, exercés et reconnus dans différents contextes permettant d'être efficace dans la réalisation de projets, comme dans la fédération des collaborateur·trice·s vers les résultats.


RENSEIGNEMENTS
M. Attila Molnar
Responsable RH
021 316 62 93


La Direction générale de l'emploi et du marché du travail (DGEM) est l'autorité de régulation du marché du travail vaudois. En tant que garante de l'équilibre du marché du travail, elle développe une stratégie cantonale de placement et d'insertion professionnelle en tenant compte des dynamiques régionales différenciées. Ses principales missions sont d'indemniser et de réinsérer durablement les demandeurs d'emploi, de contrôler le marché de l'emploi aux fins de protéger les travailleurs, de prévenir le travail au noir et de veiller à ce que la libre circulation des personnes ne génère aucun dumping salarial.